Tant que sur la terre

il restera un homme pour chanter,
il nous sera encore permis d'espérer
 
Gabriel Celaya,
poète espagnol

UNE PÉDAGOGIE PRO-ACTIVE, 

 

« Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, ce sont les jugements qu'ils portent sur les choses. » Epictète

 

L'univers entier en mouvement constant, fonctionne d’après le grand principe de l'équilibre, où toutes évolutions ou modifications ou incitations restent possible grâce à l'interdépendance permanente des choses entre elles. De même, la pédagogie pro-active évolue-t-elle au rythme des révélations scientifiques pour s'approcher au plus près des caractères des choses pour paraphraser Epictète. Ainsi, « les jugements qu’ils  (les hommes) portent sur les choses »  s’envolent pour laisser place à l’expérimentation, tout au moins à une nouvelle connaissance nous éloignant des méandres de l'ignorance.  Cependant, un enseignement est juste s'il garde le principe inscrit dans la graine à partir de laquelle il a germé. Quelque soit les éléments extérieurs auxquels il devra s'adapter, le fondement de cette pédagogie reste le même, sans qu’il devienne pour autant le dogme d’une secte du savoir. Car lorsqu'une vérité est figée dans le temps elle devient la pierre angulaire des système de pouvoirs. À l’inverse, notre pédagogie est une invitation permanente à répondre aux besoins de vérités des individus et par conséquent de chaque société.

 

Merci Richard CROSS.

José Gérard TOUCET







Partagez cette page :